Actus

14/01/2014

BMC se met sur son TMR01

posté à 04h53

Tout le monde connaît la Suisse pour son souci de la précision, la fameuse horlogerie suisse. BMC, la célèbre marque de cyclisme est dans la droite ligne de la rigueur et du perfectionnisme suisse.
Un nouvel exemple avec le TMR01.
Après le lancement du TM01, le Time Machine, le vélo de chrono et de triathlon, BMC a tenté d’établir un pont, une passerelle entre vélo de route et vélo de chrono. Pour les triathlètes désirant n’avoir qu’un vélo, ce vélo polyvalent est la solution.
Le TMR01 se veut donc aérodynamique mais également léger et rigide. Ce vélo se prête donc aux courses avec drafting comme pour les triathlons avec des parcours dont les profils sont particuliers (type Altriman par exemple).
Pour en revenir à sa conception, il est donc une mutation du TM01. Celui-ci est très abouti aérodynamiquement parlant avec un système d’intégration complet des câbles et gaines, mais aussi des composants tels que les étriers de frein noyés dans la fourche ou les bases horizontales. Au passage, un même cadre est adaptable en équipement mécanique ou électronique (concept DTi).
Il a été utilisé avec brio par Cadel Evans lors de sa victoire dans le Tour de France 2011 et Andreas Raelert a pulvérisé le record du Monde IRONMAN sur cette même machine. Il est donc également confortable pour pouvoir maintenir la position 180kms et enchaîné derrière.
L’aérodynamisme : p2p × sub A
Les ingénieurs BMC avaient le souci de concevoir un cadre respectant les normes 3/1 fixées par l’UCI mais ne voulaient pas compromettre les qualités aérodynamiques. Il en résulte un cadre utlisant le concept aérodynamique SubA. En clair, cela rassemble les technologies tripwire et tubes à profils tronqués. Le tripwire permet de contrôler le flux d’air autour des sections des tubes en perturbant la couche d’air à son bord d’attaque pour la recoller à l’endroit voulu. Ensuite, le profil des tubes est écourté pour augmenter le rapport poids/rigidité, et sans enfreindre la règle 3/1 de l’UCI.
http://www.bmc-racing.com/fileadmin/files/media/Bikes/MY12/TM01_Teaser/grafik-tripwire.gif


Chez BMC, on ne crée pas des vélos, on les révolutionne.
Le TMR01 a été pensé comme un tout. Les freins sont totalement intégrés, la tige de selle est fixée par un mécanisme interne (attention a bien incliner le vélo pour que ce mécanisme ne tombe pas dans le tube vertical à chaque réglage de selle), et les composants électroniques Di2 sont également à l’intérieur du cadre.
On ne lésine pas non plus avec la rigidité.
Pour des coureurs puncheurs comme Philippe Gilbert (il est aux couleurs de la Belgique), le transfert de force est optimisé. Les profils de tubes et les choix des fibres et de leurs orientations ont été particulièrement travaillés pour offrir un niveau de rigidité optimal.
Philippe Gilbert vous présente le TMR01 ici :
https://www.youtube.com/watch?v=S7WwoANekho
Il est le compromis idéal entre un vélo de route et un vélo de chrono. En effet, il répond très bien dans les bosses et les relances (de surcroît si vous y ajouter des plateaux ovalisés type Rotor) du fait de sa rigidité et de son poids (cadre à 1000g en taille 54). Je l’ai trouvé stable dans les descentes et ce malgré les revêtements très limite dans le Nord Deux-Sèvres en condition pluvieuse…
Il est également un allié de choix dans les bouts droits du fait de son aérodynamisme. L’angle de selle de 74° et son drop de 17cm en ce qui me concerne sont révélateurs de ses gênes TM01…

Tout ceci pour vous dire que j'ai la chance de posséder cette monture et qu'elle est malheureusement à vendre au prix de 4199€.

 


Autre news:
01/07/2015 : Triathlon de Nouâtre
18/06/2015 : Ironman Cairns: 4e
21/05/2015 : Changement de programme!
03/05/2015 : 70.3 Busselton
21/04/2015 : Triathlon de Mullaloo
09/04/2015 : Dépense énergétique sur un ironman! Quelques tips...
31/03/2015 : Flash&Life
25/03/2015 : Ironman Melbourne: Done!
21/03/2015 : Ironman Melbourne: J-1
20/03/2015 : Ironman Melbourne: J-2


» Consulter les archives

RSS